Catégories
mon actualité

LE MARCHAND, LES BRANQUIGNOLS ET L’EAU EN POUDRE

Le marchand se dit tellement perfectionniste qu’il s’ingénie maintenant à réinventer l’eau. Ce n’est pas une pathologie en soi d’être perfectionniste. Mais, de là à vouloir nous vendre de l’eau en poudre, il y a tout de même un saut à faire. Le plus effarant, c’est qu’il y a parmi nous des gens tellement branquignols qu’ils sont prêts à passer commande, se condamnant ainsi à une déception certaine au terme de la transaction. Car, et ce n’est pas rien de le rappeler à nos concitoyens qui rêvent encore du grand soir, l’eau en poudre n’existe pas. Même si alors votre marchand se présente comme quelqu’un de méthodique, rigoureux, prospectif, soucieux de la moralité et du respect de ses engagements, il ne peut honorer de tels engagements. Sauf à prendre vos désirs pour la réalité, vous vous rendrez aisément compte que le marchand d’eau en poudre n’est autre qu’un piètre menteur.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

POPULISME OU DÉMENCE?

Versatile, instable, hystérique, narcissique, paranoïaque, obsessionnel; voilà ce qui se murmure sur ce qui transparaît de sa personnalité, de ses actions et de ses prises de position. Mais comment arriver à déterminer en un mot divers phénomènes psychiques qui s’apparentent à plusieurs déterminants?

La solution psychologique classique consiste à dire d’une personne qu’elle est folle dès l’instant que se décelaient en son comportement des dysfonctionnements psychiques. Mais le terme "fou", ne rend pas compte de la particularité du ou des troubles mentaux dont souffrirait quelqu’un, il rend juste compte de la démence de la personne sans pour autant donner une spécification du trouble psychique à partir de laquelle l’on pourra l’appréhender, l’étudier et le traiter. Les termes "fou" et "folie" ne sont d’ailleurs plus, sinon lors d’exercices académiques, utilisés en psychologie. Du point de vue donc de ce qu’on pourrait appeler la psychologie «classique», c’est-à-dire l’étude psychologique qui émane de la grille d’analyse occidentale, nous voulons dire à partir des théories sur les troubles de la personnalité élaborées par les psychologues et théoriciens occidentaux, il nous serait ainsi pratiquement fastidieux de globalement appréhender des symptômes aussi divers et variés en un seul déterminant psychique.

Par ailleurs, ce que l’on voit c’est qu’il aime flatter son égo. Pour gagner la confiance du peuple, il utilise comme moyens favoris l’érotisme, la familiarité, l’accès facile à l’intimité et au plaisir de la relation. Mais il aime surtout plaire. Pour ce faire, et arriver ainsi à se faire aimer, il se plie aux opinions et aux désirs du peuple. Il s’investit donc dans la relation au peuple pour solliciter sa réaction. Il a, pour ainsi dire, développé, avec plus ou moins de bonheur et de talent, une attitude de séduction, déployant son énergie et ses actions de façon théâtrale. Il exagère donc les mimiques ainsi que les œillades, les sourires, les gestes affectueux et les accolades. Ses actions renferment de la sorte plus qu’une attitude théâtrale. Ce qui caractérise sa personnalité, c’est en effet la quête d’attention. Il utilise ainsi les moyens les plus divers, les plus agréables dont le charme et l’érotisme, jusqu’aux plus odieux parmi lesquels la dramatisation (il croit qu’on va attenter à sa vie.), la colère (son caractère rancunier), le caprice (il boude.), le chantage (qu’on m’arrête ou qu’on me tue). L’emphase, la mythomanie et l’autobiographie complaisante viennent parachever ce tableau qui ne manque pas d’ensorceler les innocents et de fasciner les plus avertis.

Le déterminant psychique qui s’apparente à un tel comportement est la personnalité histrionique. Il serait donc un mauvais acteur comme tout histrion l’est. Situé entre les repères classiques de la sexualité et du théâtre, l’histrion n’utilise pas ces domaines pour eux-mêmes, mais pour l’effet qu’ils génèrent sur ses partenaires. Derrière les manipulations, le charme, l’érotisme, la dramatisation, la colère, le caprice, le chantage, il cache la même demande, la même fragilité, la même dépendance qui n’est pas toujours perçue, mais que ses partenaires, allant de la conjointe aux collègues, sinon ses interlocuteurs et ses militants, doivent considérer comme charité. Il est cependant à noter que les gestes généreux qu’on lui attribue s’inscrivent dans le contexte de la mode (la place des réseaux sociaux dans son dispositif), et du monde (l’intérêt qu’il porte à s’exprimer sur Internet évitant les médias classiques).

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

L’ILLUSION DU SAUVEUR.

Le conditionnement des esprits à l’œuvre entraîne, par réflexe, une infantilisation de la population qui s’en remet à un hypothétique sauveur. Le nerf de la guerre des cerveaux est là. La croyance en un sauveur est, par excellence, le facteur bloquant de la motivation et de l’engagement individuel du Sénégalais. Beaucoup d’entre-nous nourrissent cette fâcheuse idée selon laquelle le salut viendra d’une seule et même personne qui aurait des solutions clé en main pour tous les maux du pays, du pain pour toutes les bouches et du travail pour tous les jeunes. Mais une telle croyance constitue en soi un rêve poursuivi, mais qui ne sera jamais atteint. En d’autres termes: il s’agit d’une illusion. Voilà comment le Sénégalais s’est ghettoïsé dans une sorte de pensée primitive qui l’embastille dans le déni, la déception itérative et l’amertume. Tous les espoirs portés sur des pseudo-sauveurs se sont soldés par des désespoirs, à telle enseigne que le Sénégalais se contente de chasser et pas d’élire un président. Et, on passera encore longtemps à porter au pouvoir le plus virulent contre le régime en place mais pas nécessairement le meilleur profile. Voilà pourquoi l’on tente d’incarner le sauveur alors qu’on n’arriverait pas à se sauver de sa condition par soi-même. C’est un jeu de dupes. Et c’est à croire que Dieu aime les dupes parce qu’il en a créé énormément au Sénégal. Esprits formatés, abstenez vous donc de le demeurer ! Le programme destructeur insidieusement disséminé au sein de la population ressemble, à s’y méprendre, à un cancer qui a presque fini de communiquer aux cellules encore saines de la société sénégalaise son programme de dégénérescence. À terme, si l’on ne procède pas à une ablation des cellules cancéreuses, toute la société sera dévastée par ce cancer qui conduira indubitablement le pays à sa perte.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

NE SOYEZ PAS LÂCHE!

Le pouvoir se prend par les urnes, pas par la rue ni par les armes. Cette stratégie en cours d’exécution n’exclut aucun moyen pour devenir président. On nous a parlé de combat à mort, de perte nécessaire de vies humaines tout simplement pour ne pas répondre d’accusations graves; de résistance à une oppression dont on ne s’est point soucié de definir la nature; de déloger le président de la République du palais par la force de 200 mille mafistants etc… On se croirait en guerre. Est-ce bien cela le projet? Remplacer un système par une anarchie, une jacquerie, une iconoclastie, une tyrannie, un despotisme ? À vrai dire, il semble qu’on doive trouver les raisons de cette dynamique dans tout autre chose que la pure politique. Car ces élections législatives ne valent pas la peine d’autant d’animadversions. Pour qui connaît la politique, cette assemblée risque d’être dissoute en 2024 quel que soit le candidat qui sera élu. En vérité, c’est la pertinence même de ces élections qu’il faudrait poser et ainsi repenser le calendrier electoral de notre pays. Alors pourquoi s’obstiner à faire gorges chaudes? Pour peu qu’on ne soit simple d’esprit, le bon sens voudrait, pour quelqu’un qui se dit majoritaire, d’attendre sagement l’élection presidentielle et de la remporter haut la main si tant est que cette majorité est véritablement effective. Si l’on agit autrement, c’est qu’il y a forcément anguille sous roche.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

NE VOUS FOUTEZ PAS DE NOUS!

En 2016, je m’étais opposé au vote et à l’adoption du projet de nouvelle constitution qui, à plusieurs égards, comportait des incohérences à mes yeux.(cf. https://pierrehametba.com/grain-de-sel-pierre-hamet-ba-repond-a-ismaila-madior-fall/). Qui en étaient les promoteurs? Pour une bonne part, il s’agit de ceux qui, aujourd’hui, s’opposent à l’éventualité d’un troisième mandat alors qu’ils en connaissaient le risque. Tout au moins, je leur en avais parlés. La vérité, c’est qu’ils se foutaient royalement des graves débordements que cela pourraient engendrer dans le pays car appartenant, à ce moment précis, à la mouvance présidentielle. S’ils s’y opposent alors aujourd’hui, c’est par pure fumisterie, mais pas pour défendre un quelconque principe démocratique.

De même, en 2019, j’avais estimé que le conseil constitutionnel avait enfreint la loi en écartant 19 candidats de l’élection présidentielle (cf. https://pierrehametba.com/le-conseil-constitutionnel-a-enfreint-la-loi/). Mais, parce que leur candidature avait été acceptée, pratiquement personne d’entre ceux qui, aujourd’hui, manifestent leur mécontentement de ne pouvoir participer aux élections législatives, n’avait publiquement protesté ni organisé de manifestations au nom de la représentativité, de la diversité des opinions et de la démocratie afin que les candidats alors écartés prennent part à ces élections. Là aussi, ils s’en étaient royalement foutus. Or, Par souci de cohérence, de constance et d’honnêteté, on ne peut dire des décisions de justice qu’elle sont impartiales quand elles nous donnent raison et ensuite les traiter de partiales quand elle nous sont défavorables.

Les récents agissements ne constituent dès lors qu’une finasserie destinée à détourner notre attention. Qu’ils se foutent de la loi, de la justice et de la démocratie est une chose. Mais, de là à se foutre de la population toute entière, il y a tout de même un grand pas à faire. Et, nous ne devons pas le leur permettre. «Quod quidam perquam durum est, sed ita lex scripta est» (Digeste 40, 9, 12, 1). Autrement dit "Dura lex, sed lex" (Domitius Ulpanius): la loi est dure mais c’est la loi.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

L’ENVERS DU DISCOURS

"A la prochaine manifestation, quand vous dévaliserez leur maison, vous y trouverez des milliards". Cette déclaration nous renseigne sur le sadisme du personnage. Parce qu’elle suggère que, des tragédies de mars 2021, il n’en ait tiré aucune leçon prospective. En-dehors d’une explication guerrière de la politique, il n’a, depuis, posé aucun acte allant dans le sens d’une pacification de l’espace public ainsi que l’ont souhaitées toutes les communautés représentatives du peuple sénégalais. Il piétine donc avec violence et mépris les ressorts socio-culturels qui ont fait du Sénégal un pays dont on envie la tradition démocratique. À vrai dire, le personnage ne semble pas regretter la perte de 14 innocentes vies, pas plus qu’il ne regrette que des biens personnels aient été pillés. Sinon comment expliquer qu’il pense encore à des émeutes qui permettraient à ses affidés de dérober aux citoyens leurs biens personnels ? Aujourd’hui, l’on veut que tout cela passe sous silence, qu’on tourne la page, qu’on passe tranquillement l’éponge, qu’on oublie tout simplement que cela a bien eu lieu comme dans une sorte d’absurde commission vérité et réconciliation dans un pays qui n’a pas connu de guerre civile. Ainsi, grâce à la propagande mensongère, il pourra continuer à appeler de tous ses vœux à une sorte d’insurrection pour satisfaire son envie de gouverner le Sénégal qui s’apparente de plus en plus à une obsession. Cette attitude humainement inadmissible est la terminaison dépréciative d’un appel au chaos pour des raisons subversives dont on ne peut pour le moment partager le caractère obscur.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

RELIGION ORGANISÉE.

Nous avons maintenant affaire à une confrérie politique. Le patriotisme tel qu’il le promeut va au delà de l’idéal politique. Les militants se sont transformés en adeptes et le leader en quelque chose comme un dieu sur terre. Mais quand vous sacralisez un individu, vous êtes dans le domaine de la religion organisée. Il s’agit donc d’une force de division et d’exclusion parce qu’en regroupant certaines personnes, elle en exclue et en diabolise d’autres. En raison de ce danger, nous devons rester attentifs car le discours évolue dans le sens d’un affrontement. En d’autres termes, pour les adeptes de cette confrérie politique, tous ceux qui ne prêtent pas allégeance à leur croyance sont des traitres à la nation. Or, ce n’est pas parce qu’on n’est pas avec ceux qui se réclament patriotes qu’on n’en est pas. Le patriotisme ne se porte pas en bandoulière, il ne se scande pas, il se vit et se meut dans le tréfonds de notre être. Comme la sève amère de l’arbre nourrit des fruits doux, le patriotisme nourrit des hommes sages dont les agissements bien que non-violents s’alimentent de sève bien plus amère que les invectives d’un histrion.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

LE PRIX DU SILENCE ET LE RÈGNE DE LA TERREUR

En refusant de nous rabaisser à ce bas niveau, nous leur avons laissé l’espace public. Ils ont eu le champ libre, terrorisant tous ceux qui ne sont pas de leur avis. En usant de menaces, d’insultes entre autres actes indignes, nous avons fini par penser que le jeu n’en valait pas la chandelle. Et nous nous sommes tus. Ce faisant, tout se passe comme si leur opinion est la seule valable et tous ceux qui ne la partagent pas sont des traitres à la nation. Or, nous sommes nombreux à ne pas être d’accord, à ne pas apprécier, à trouver ce discours immature, obscène et indélicat. Une majorité de sénégalais le trouve très peu crédible, pas assez représentatif et dépourvu d’intelligence émotionnelle. Mais cette majorité se terre dans un silence coupable et très dangereux. Qu’ont fait les allemands sous Hitler ? Ils se sont tus! Voilà comment la plus grande tragédie de l’histoire contemporaine a pu prendre forme. " Pour que triomphe le mal, seul suffit le silence des hommes de bien"… Il est alors temps de s’exprimer et de montrer à ceux qui tentent de faire de la terreur le prix de notre silence qu’ils sont largement minoritaire dans ce pays. Qui veut régner par la terreur finira terroriste. Et, les terroristes, on sait s’en occuper.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

LA VERTU DES DÉPRAVÉS.

Voilà maintenant 20 longues années que je me prononce sur la vie publique et le discours des hommes politiques de notre pays. Vous vous en rendrez compte ici: ( https://pierrehametba.com/mon-journal/). Personne n’a jusque-là pu échapper à la rigueur de ma plume. Invectives, menaces et insultes ne m’empecheront pas de m’exprimer. La peur est un sentiment que je ne connais pas. J’ai dit des choses beaucoup plus graves, à des moments beaucoup plus critiques, sur des personnes beaucoup plus puissantes et influentes que cet homme que vous tentez, non sans peine, d’ériger en chantre de la vertu. Arrêtez donc de me faire un faux procès tout-à-fait inutile. Pour l’instant je ne fait que donner un avis sur un discours que je trouve indigne de notre intelligence, de notre imaginaire, de notre culture, de notre démocratie… bref, de notre histoire. Le jour où je m’attaquerai à quelqu’un vous l’entendrez de loin comme un tsunami qui déferle sur les côtes car je ne fais pas dans la dentelle. Vous pouvez vous le tenir pour dit.

Pierre Hamet BA.

Catégories
mon actualité

DÉLINQUANCE JUVÉNILE

Il crée une réalité de laquelle il s’extirpe sans vergogne, laissant ainsi la sale besogne à des militants qu’il traite subséquemment de moins que rien. Quel leader s’adresse à ses militants en leur promettant des milliards à dévaliser aux domiciles de ses adversaires? Seule une gourde consciente de n’avoir enrégimenté que la partie la plus vandale de la population peut parler de la sorte; traitant ainsi ses militants de délinquants. Ôtez donc les écailles de vos yeux aveugles car rien au delà de sa petite personne ne semble avoir de valeur à ses yeux.

Pierre Hamet BA.